maj_bouton

Combien de temps, vous faudra-t-il pour l'explorer tout entière, cette planète ? Difficile à dire. Sachez que l'emplacement de l'unique astroport a disparu des mémoires, et bien que plusieurs races extra-majipooriennes s'y côtoient depuis des millénaires, il n'y existe plus aucune forme d'échanges planétaires. C'est à dos de quadrupèdes transgéniques, dont la science est aujourd'hui perdue, ou à bord de chariots tirés par d'antiques flotteurs, que vous devrez parcourir les trois continents où les distances entre les villes se mesurent en milliers de kilomètres. Alors, si vous me le permettez, laissez- moi vous conter son histoire. 

planete

(Illustration Ken Seamon ©)

Majipoor : j'y ai débarqué, un peu par hasard, je l'avoue. 
Des trois continents, Alhanroel le plus grand, fut le premier reconnu par les terriens, il y a quatorze mille ans. Berceau des Piurivars, sa principale caractéristique géographique est le Mont du Château, siège du Coronal, qui le domine du haut de ces cinquante kilomètres. Alhanroel, abrite également le Labyrinthe, le retraite administrative et gouvernementale du Pontife. Quant à la population de ce continent, principalement humaine, elle est surtout regroupée dans des villes moyennes et des villages sur les pentes du Mont et à sa périphérie.

 

montduchateau_rd

Le Mont du Château, vu de Stangard Falls (Illustration Redhorse © 2007)

 Certaines régions, comme l'extrême Nord, ou l'Est du Mont, sont peu exploitées, et pour les habitants des pentes, certains hameaux de ces régions éloignées baignent dans une aura quasi légendaire.

 A l'Ouest, il y a Zimroel. Légèrement moins grand, c'est le continent le plus peuplé. C'est également là, que l'on retrouve les plus grandes concentrations des races extra-majipooriennes, comme dans la région de Belatule, au sud, où sont regroupés les Hjorts qui vivent de la mer, ou bien les Ghayrogs, regroupés dans la ville tentaculaire de Dulorn, avec ses quatorze millions d'habitants ou à Piliplok la ville des Skandars. Mais le record de population est détenu par Ni-Moya, au Nord-Est, avec trente millions d'habitants ! Zimroel c'est également d'immenses territoires inexplorés comme les Marches de Khyntor, à l'extrême Nord, et ses pics perpétuellement enneigés, où la température descend si bas, qu'il y neige parfois en été. 
Zimroel est parcouru par un immense fleuve, le Zimr, qui coure sur plus de onze mille kilomètre et dont la distance de rive à rive, atteint les cent kilomètres à Piliplok ! Le Zimr, délimite à l'Ouest, la région de Pyurifayne, qui abrite la réserve des Piurivars, les autochtones, qui y sont parqués depuis leur défaite contre les troupes de Lord Stiamot. Barrée au Sud par l'immense chaîne montagneuse des Conghars, c'est une zone de forêts humides et peu connue, où l'étranger seul ne doit pas s'aventurer.

 

zimroel

Le continent Zimroel (Illustration Redhorse © 2006)

 Troisième des continents, Suvrael est au sud. C'est une zone de contradictions, car si la presque totalité de ce territoire, situé en zone tropicale, n'est qu'un immense désert inhospitalier, c'est aussi la plus grande zone d'élevage de bétail de Majipoor. Entre les côtes Nord, habitées, et les déserts du sud, s'étend un large territoire de pâturages où paissent de grands troupeaux, qui fournissent en viande les deux autres continents.
Depuisle règne de Lord Prestimion, Suvrael est aussi le siège du Roi des Rêves, puissance inquiétante et composante du système politique de Majipoor, mais nous y reviendrons.

 Ces trois continents entourent ce que l'on appelle, la Mer Intérieure, en opposition avec la Grande Mer, qui recouvre tout le reste de la planète. Mais toute intérieure qu'elle soit, elle est assez grande pour que les navires les plus rapides, mettent néanmoins quelques semaines à parcourir les huit mille kilomètres qui séparent Alhanroel de Zimroel.
Entre eux, l'archipel de Rodamaut s’étire vers le Nord, jusqu’à L'Île du Sommeil, divisée en trois niveaux successifs très marqués. Leurs ascensions sont d’ailleurs impossibles autrement qu’à l’aide de flotteurs.

prestimion_jimburns

L'arrivée aux pieds du premier niveau de l'Île du Sommeil dans l'archipel de Rodamaut. (Illustration Jim Burns ©)


 Le reste de la planète n’est qu’une infinie étendue d’eau. Dans la quinzième année du règne de Lord Arioc sous le Pontificat de Dizimaule, le capitaine Sinnabor Lavon et son équipage tentèrent ce que personne n'avait encore osé, la traversée de la Grande Mer. Le Spurifon appareilla du port de Til-Omon à l’Ouest de Zimroel. Mais les navires de Majipoor sont trop lents pour espérer réussir un tour complet de ce monstre astronomique. Un demi-tour négocié après cinq années d'un voyage ennuyeux et tragique ramènera les survivants à leur point de départ dans leur onzième année de navigation. L'océan de cette planète géante restera inexploré à jamais ! (Les chroniques de Majipoor)

 En théorie, la pesanteur d’un monstre astronomique tel que Majipoor, devrait écraser ses habitants. Mais cette planète est réellement un phénomène. Dépourvue d'un noyau dense, la pesanteur y est sensiblement égale à celle de la terre, la vie y est donc possible pour les quelques milliards d’individus qui y vivent, presque en parfaite harmonie.

maj_bouton