Majipoor, une des œuvres les plus marquantes de l'auteur américain Robert Silverberg. En réalité l'un des univers les plus détaillé de la SF en général et celui, parmi tout ceux que ce grand écrivain a imaginé pour nous, qui regroupe le plus de textes entre 1980, date de parution de Lord Valentin's Castle et The End Of The Line en 2013.

Le bout du chemin, justement, est la dernière histoire en date écrite par Silverberg, et  celle qui inaugure un recueil de nouvelles au titre fort bien trouvé. Pour autant que l'avenir ne nous démontre pas le contraire. Je me souviens qu'en 2008, si mes souvenirs sont bons, Robert Silverberg m'avouait avoir assez écrit sur Majipoor pour penser à s'arrêter de la parcourir.

jungshanchang_actusf

 Illustration de Jung Shan Chang

 « De tous les écrivains de science-fiction, peu ont écrit autant de mauvais romans que Silverberg, et peu en ont écrit autant d'excellents ! » A l'instar de cette citation de Lorris Murail, je pourrais être tenté de résumer à une constatation identique, ma critique de la saga Majipoor. Si je ne formule qu'une relative réserve au sujet du roman, Les Montagnes de Majipoorintermède écologique aux deux cycles principaux, je reste plus réservé sur certains de ses derniers avatars, comme L'Apprenti en sorcellerie, Heures sombres au marché de minuit et De la manière de tisser des sorts à Sippulgar, tous trois publiés ici. 

A l'exception de quelques détails supplémentaires à ce monde géant, ces textes n'apportent rien à côté des révélations contenues dans Le Bout du chemin, Le tombeau du Pontife Dvorn et le Septième sanctuaire. Je laisse à part celui que je n'ai pas entre cité des sept textes, Le livre des changements, qui pour moi reste l'un des plus beau et des plus énigmatique.

Cela étant dit en préambule, passons en revue le contenu de cette néanmoins très belle édition signée ActuSF, que je remercie au passage de m'avoir évité de lire laborieusement en anglais des textes jusque là non traduits. Tous ces textes sont parus aux Etats-Unis dans le recueil, Tales of Majipoor, en 2013. (Vous trouverez aussi en introduction de chaque nouvelle leurs autres publications et traductions.)

usa_talesofmajipoor

Le bout du chemin. (The End of the Line) Première parution dans Asimov Science-fiction en 2011, inédit en français, mais paru simultanément chez ActuSF et Fiction N°19.

Nous revenons ici, loin en arrière dans l'histoire de Majipoor. Environ 8000 ans avant Lord Valentin. Le jeune conseiller Stiamot arrive à Domgrave, la plus grande ville d'un obscur district du nord-ouest d'Alhanroel. Il est ici pour préparer l'arrivée de  son Lord  Coronal Strelkimar, qui souhaite en savoir plus sur l'état d'esprit des Piurivars, ces autochtones que les colons nomment Changeformes en raison de leurs capacités mimétiques. Arrivé avec l'espoir d'œuvrer pour la paix et à la réconciliation, le futur Lord Stiamot ne sais pas encore qu'il consacrera, bien malgré lui, trente années de sa charge de Coronal à leur faire une guerre sans pitié. 

Sans contexte l'un des textes les plus intéressant de ce recueil. Non seulement dans son écriture, mais surtout par les éclairages apportés à cette époque charnière de l'histoire moderne de Majipoor. Non pas celle de la colonisation, (6000 ans auparavant), mais celle où les Piurivars furent vaincus par Lord Stiamot, puis contraints à l'exil pour ne pas dire parqués sur le continent occidental de  Zimroel. Le bout du chemin n'est pas la fin, mais l'extrémité par laquelle tout commence. De cette tentative avortée de Stiamot, de la guerre qui s'en suivra découleront toutes les aventures de Lord Valentin. C'est lui qui finira ce qu'a entrepris son illustre et lointain prédécesseur. 

endofline

Les parutions en magazines : Asimov's Science-Fiction - Cover Jeroen Advocaat et Fiction n°19 - cover Aurélien Police

Le livre des changements. (The Book of Change) Première parution dans Legend 2 en 2003, puis en France dans le recueil Légendes de la fantasy 2, chez J'ai Lu.

Autre texte d'importance du présent recueil, selon moi. Non pas pour des précisions historiques similaires à celles que nous avons vues dans le précédent. Le Livre des changements est un texte fondateur de la poésie de Majipoor. Il est surtout le fruit de la captivité de son auteur, le poète Aithin Furvain, Cinquième fils de Lord Sangamor. Le Livre des Changements est un poème épique qui relate les batailles héroïques de l'aube de Majipoor. Il écrivit ce texte en captivité, retenu dans la demeure du bandit Kasinibon. Sans considérer qu'il fait suite à Au bout du Chemin, il en est le corollaire et la prédiction d'évènements futurs qui eux aussi rejoindront la légende de Valentin de Majipoor. 

livrechangements

Les parutions en recueils, USA et France

 La tombe du Pontife Dvorn, (The Tomb of the Pontifex Dvorn), nouvelle initialement sortie dans la revue Subterranean en 2011 et inédite en français.

Premier Pontife de l'histoire de Majipoor. Il serait né et enterré à Kesmakuran, petite ville élégante dans la plaine centrale entre le Mont du Château et la côte ouest. C'est de là aussi qu'il aurait lancé son insurrection contre le nébuleux gouvernement pré-pontifical. Il eut un règne remarquable de presque cent ans.

C'est précisément là que se retrouvent les protagonistes de cette histoire qui se déroule donc quatre mille ans suivant la précédente. En soi elle n'a rien d'extraordinaire. Je l'aurais jugée, au mieux amusante, si ce n'est qu'elle confirme le lieu de naissance du père fondateur de la lignée des Pontifes, rois législatifs et suprêmes de l'organisation gouvernementale de Majipoor, près de quatorze mille ans avant Valentin.

sub_tombdvorn

 La tombe du Pontife Dvorn dans Subterranean 2011

L'apprenti en sorcellerie, dont le titre original est The Sorcerer's Apprentice, est paru une première fois en 2004, dans le recueil Flight et traduit en français en juillet 2008 dans le numéro 49 de la revue Bifrost.

Une intrigue assez banale entre un apprenti sorcier et son professeur, dans la ville de Triguoin. Cité demi-mythique des confins septentrionaux d'Alhanroel, où ne vivent que des sorciers. Triggoin au style architectural moyenâgeux, est nichée dans une vallée verdoyante, à côté d'un lac circulaire derrière lequel se dressent deux sommets jumeaux d'une montagne couverte d'une dense végétation. 

apprentisorcier

L'apprenti sorcier, dans le recueil Flight aux Etats-Unis et dans la revue française Bifrost

Heures sombres au marché de minuit, édité à l'origine en 2009 dans les pages de la revue Sword and Dark Magic. (Dark Time at the Midnight Market)

Le marché en question se trouve dans la ville de Bombifale. Comme le texte précédent, je ne suis pas certain de l'intérêt de son introduction dans l'encyclopédie Majipoorienne. Je pourrais juste titiller votre curiosité en précisant que cette anecdote à la conclusion amusante mais prévisible, se déroule dans la plus ancienne des cités intérieures. Lieu de la Bataille de la Plaine du même nom, où Valentin et ses partisans brisèrent les troupes de l'usurpateur. J'ajouterais cependant, que comme l'histoire précédente, la magie tient un rôle prépondérant, ce qui résume assez bien le monde de Majipoor.

darkmagic_darkmidnight

Dark Time at the Midnight Market in Swords & Dark Magic ( 2010)

De la manière de tisser des sorts à Sippulgar. The Way They Wove the Spells in Sippulgar. 2009 dans les pages de Fantasy and Science-Fiction.

Une enquête sur la disparition du dénommé Melifont Ambithorn, entrepreneur versatile et malchanceux, frère de la belle Thuwayne, épouse de l'enquêteur improvisé. Une histoire passablement lente et pauvre en péripéties sur laquelle je passe rapidement.

fsf_sippulgar

The Way They Wove The Spells In Sippulgar - Octobre Novembre 2009 - Cover : David A. Hardy

 Le septième sanctuaire. The Seven's Shrine est d'abord édité en 1998 dans Legends, puis aura le droit à un traitement spécial en livre magnifiquement illustré par Anders Finer chez Marvel Comics / Dabel Brothers Productions en 2007. Traduit et édité en français chez J'ai Lu Légendes Fantasy en 1998. (Je transférerais et développerais ultérieurement sur ce blog, la présentation que j'en avais faite sur le site World of Majipoor.)

Grâce en soit rendu à Silverberg de nous offrir à nouveau un voyage dans la période de la saga de Valentin de Majipoor. C'est lui même, devenu le Pontife Valentin, qui est notre guide dans cette aventure. Rompant avec la tradition qui veut qu'un souverain suprême reste cloitré dans les souterrains du labyrinthe de Zimroel, Valentin parcoure à nouveau Alhanroel et la plaine de Velalisier. La nouvelle présentée ici se situe dans la période tardive du règne de Valentin, alors que la guerre avec les indigènes est terminée, alors que certaines plaies ont encore du mal à cicatriser. Valentin et sa suite rendent visite aux archéologues en charge du chantier de l'antique cité de Velalisier, la puissante capitale des Changeformes abandonnée et "où s'était perpétré le blasphème, le sacrilège le plus monstrueux." 

Bien que cela ne soit pas une obligation, je recommande aux lecteurs de cette nouvelle d'en lire un peu plus sur Majipoor avant de l'entreprendre. Velalisier revêt en effet une importance capitale aux yeux des Piurivars.

sevenshrine

Le Septième sanctuaire (The Seven's Shrine). Les recueils américain et français, puis l'adaptation en comics avec la couverture de Anders Finer.

En guise de conclusion, je ne saurais que trop vous recommander de faire l'effort de vous plonger dans l'ensemble de l'œuvre majipoorienne de Silverberg. S'il est toujours possible de prendre ce recueil tel qu'il est, la connaissance de ce monde complet et riche, est préférable. 

Autrement pour en savoir un peu plus et en détails, rendez-vous sur le site World Of Majipoor, (en français) qui est à l'origine de ce blog et sans doute plus complet. Vous y trouverez en particulier un dictionnaire thématique de plus de 3000 termes propres à Majipoor. Et encore il y manque les dernières publications dont nous venons de parler ici.