The End of the Line - (Le bout du chemin), Première parution dans Asimov Science-fiction en 2011. Paru ensuite simultanément chez ActuSF en français et Fiction N°19.
Le bout du chemin, est la dernière histoire en date écrite par Silverberg, et  celle qui inaugure un recueil de nouvelles au titre fort bien trouvé pour l'édition française. L'intrigue tourne autour du Coronal Lord Stiamot. Selon Silverberg lui-même, ce personnage pourrait être le sujet d'autres aventures, voir d'un roman qu'il ne s'interdit pas d'écrire plus tard. Espérons. D'autant que en 2008, si mes souvenirs sont bons, Robert Silverberg m'avouait avoir assez écrit sur Majipoor pour penser à s'arrêter de la parcourir. Il a prouvé une fois qu'il ne pouvait tenir parole ...

end of line 02

Nous revenons ici, loin en arrière dans l'histoire de Majipoor. Environ 8000 ans avant Lord Valentin. Le jeune conseiller Stiamot arrive à Domgrave, la plus grande ville d'un obscur district du nord-ouest d'Alhanroel. Il est ici pour préparer l'arrivée de  son Lord Coronal Strelkimar, qui souhaite en savoir plus sur l'état d'esprit des Piurivars, ces autochtones que les colons nomment Changeformes en raison de leurs capacités mimétiques. Arrivé avec l'espoir d'œuvrer pour la paix et à la réconciliation, le futur Lord Stiamot ne sais pas encore qu'il consacrera, bien malgré lui, trente années de sa charge de Coronal à leur faire une guerre sans pitié. Le grand incendie, parue dans Chroniques de Majipoor, raconte comment, pour leur infliger une défaite définitive, il n'hésita pas un instant à incendier une grande partie du continent.

Sans contexte l'un des textes les plus intéressant des derniers écrits. Non seulement dans sa narration, mais surtout par les éclairages apportés à cette époque charnière de l'histoire moderne de Majipoor. Non pas celle de la colonisation, (6000 ans auparavant), mais celle où les Piurivars furent vaincus par Lord Stiamot, puis contraints à l'exil pour ne pas dire parqués sur le continent occidental de  Zimroel. Le bout du chemin n'est pas la fin, mais l'extrémité par laquelle tout commence. De cette tentative avortée de Stiamot, de la guerre qui s'en suivra découleront toutes les aventures de Lord Valentin. C'est lui qui finira ce qu'a entrepris son illustre et lointain prédécesseur.

Enregistrer